COMMUNYON

Communyon est l’éditeur de Nyon Région Télévision (NRTV).
Sous forme d’association, Communyon compte 74 membres dont 30 communes du district de Nyon, 21 entreprises et 23 membres privés. Un comité de 7 personnalités pilote l’association.

les membres du comité de communyon

historique de communyon

Communyon, une histoire qui débute en 1988

L’association Communyon a été créée en 1988 par de nombreuses personnalités et entreprises de Nyon et de la région, qui souhaitaient rejoindre le projet national conduit par les PTT suisses et intitulé « Les Communes Modèles pour la Communication (CMC) ». Cette expérience visait à développer des projets utilisant la télématique en offrant une infrastructure à la pointe de la technologie de l’époque.

Changement d’orientation

Depuis sa création, le rôle de l’association a évolué. Sa mission initiale s’est terminée avec la clôture officielle du projet national CMC à fin 1993. Bien que l’expérience CMC soit terminée, le comité de Communyon a décidé de poursuivre sa mission afin de promouvoir les techniques de communication du futur dans notre région.

C’est ainsi qu’elle a permis de mener des projets d’envergure, tels que l’infographie du cadastre souterrain de Nyon et quelques communes limitrophes, le canal TV de Nyon et de sa région et sa concession pour la diffusion d’un journal d’information régionale sur télétexte et des émissions vidéo, puis enfin le réseau large bande, qui confirmait sa vocation de véritable autoroute de la communication d’hier et d’aujourd’hui en faveur de Nyon et 25 communes de la région.

Les membres du comité ont poursuivi leurs démarches pour promouvoir la communication dans notre région. Parmi leurs réalisations, on compte notamment la création, en 1998, du site internet « www.nyon.ch », profilé comme un site régional avec des rubriques « tourisme » et « culture », ainsi qu’une page « pratique » pour les sociétés locales et les adresses utiles. En 2001, il comptait déjà quelque 90’000 visites mensuelles. Après six ans d’existence, nyon.ch a été revu, puis la Ville de Nyon en a repris la gestion, pour la présentation des affaires communales uniquement.

Communyon voit naître la chaîne Nyon Région Télévision

Enfin, le 23 mars 2006, la première émission sur le canal de la nouvelle chaîne régionale « Nyon Région Télévision », dont le sujet était le 2e tour des élections communales, était diffusée.

Quelques mois plus tard, l’Office fédéral de la communication (OFCOM) accordait à Communyon une nouvelle concession, lui permettant de diffuser de façon régulière un programme de télévision locale, partiellement financé par la publicité.

Dès 2007, le programme de la télévision a pu être étendu à une boucle d’une heure, alors assuré par la société Citéprod et diffusé à partir des studios de TVRL. La production des émissions a ensuite été reprise par ORCA Production qui proposait alors plusieurs émissions. Dès 2009, la collaboration avec TVRL s’est terminée et les émissions ont ensuite toutes été réalisées et diffusées depuis les locaux d’ORCA Production situés à Rive à Nyon. De nouveaux partenaires financiers ont dû être cherchés et une collaboration plus étroite avec le quotidien de La Côte est née. Plus tard, le studio d’enregistrement était déplacé à Gland.

Le comité d’alors, soutenu financièrement par les canaux de diffusion qu’étaient Canal Saturne, SEIC SA et TRN, Téléréseau de la Région Nyonnaise SA, a poursuivi son rôle d’éditeur jusqu’en 2015. Des démarches en vue de trouver d’autres partenaires qui rejoindraient la nouvelle société à créer pour porter la télévision régionale ont été entreprises, avec l’aide du Conseil régional (devenu depuis lors Région de Nyon).

Tournant dans l’histoire de la chaîne

C’est suite au retrait de Canal Saturne, SEIC SA et TRN SA, et au refus du Conseil intercommunal du Conseil régional de créer une société anonyme pour continuer à faire vivre la télévision régionale, qu’un comité de sauvetage s’est constitué et porté candidat pour remplacer les membres du comité démissionnaires de l’association Communyon, détentrice des droits de diffusion de la chaîne.

C’est à cette même époque que Christophe Rasch, directeur alors de ProTV Venture (devenue ensuite MediaGo Conseil SA), a été mandaté pour fournir une solution provisoire pour sauver la télévision en attendant de trouver un financement pérenne.

Depuis 2016, le nouveau comité n’a eu de cesse de chercher des solutions pour d’une part lever des fonds et d’autre part soutenir et encourager Christophe Rasch dans ses démarches pour améliorer la qualité de notre télévision régionale, à commencer par la diffusion des émissions de NRTV par tous les opérateurs suisses.

De nouveaux studios et de nouveaux financements

C’est entre 2019 et 2020 que les efforts de chacun ont été récompensés par le soutien des villes de Gland et Nyon et de Région de Nyon dans l’investissement en matériel dans les nouveaux locaux qu’occupe désormais NRTV aux côtés de MediaGo Conseil SA, dans le nouveau bâtiment de la SEIC à Gland, et dont l’inauguration a été célébrée en août 2020.

En automne 2020, un contrat de régie publicitaire a été passé avec la société Relais Com Sàrl en vue de trouver des partenariats ainsi que des sponsors pour compléter le financement de production des émissions de la chaîne. La recherche de fonds est un axe de travail permanent nécessaire à la viabilité de la chaîne.

Historique des personnes ayant siégé au comité de Communyon

  • Jacques Locatelli, président de 1988 à 2006
  • Martin Pfaendler, trésorier de 1988 à 2006
  • Pierre Bucher, vice-président de 1988 à 2006
  • Alain-Valéry Poitry, président de 2006 à 2008
  • Albert Garnier, membre, de 2006 à 2012
  • Dieter Gisiger, vice-président de 2006 à 2008 puis président de 2008 à 2015
  • Anne-Lise Rummel, trésorière de 2006 à 2015
  • Claude Dupertuis, membre, de 2008 à 2015
  • Fabienne Freymond Cantone, membre, de 2008 à 2015
  • François Bryand, membre, de 2016 à 2018
  • Nicole Barraud-Estoppey, membre de 2016 à 2020

ILS soutiennent Nrtv

Nyon

Gland

Arnex-sur-Nyon

Bassins

Begnins

Bogis-Bossey

Borex

Bursinel

Chavannes-de-Bogis

Cheserex

Coinsins

Coppet

Crans

Crassier

Dully

Founex

Genolier

Gingins

Givrins

Le Vaud

Luins

Mies

Mont-sur-Rolle

Perroy

Prangins

Saint-Cergue

Saint-George

Tannay

Tartegnin

Trelex