L’aéroport international de Genève envisage une mue qui le ferait passer de 16 millions de passagers par an à 25 millions d’ici à 2030. Une bonne nouvelle pour la Genève internationale comme pour l’économie, mais également quelques soucis pour les communes riveraines, qu’elles soient vaudoises, genevoises ou françaises.

On s’intéresse justement aux griefs des communes de l’ouest vaudois, préoccupées par la hausse du bruit, du trafic motorisé ainsi que par la possible péjoration de la qualité de l’air.

Pour en parler, nous recevons : Sébastien Leprat, responsable des relations extérieures à Cointrin; Jean-Louis Philippin, membre du comité directeur de l’association ATCR-AIG; Amélie Cherbuin, députée socialiste au Grand Conseil vaudois; Odile Decré, syndique de Commugny.  
Article précédent

NRTV fait sa Culture

Article suivant

L’INFO