La Quotidienne du mercredi 4 mai

🆕 ACTU : Après plus d’une heure de débat et une demande de référendum spontané refusée, le législatif nyonnais a accepté une demande de crédit de 140’000 francs pour la création d’un poste à 100% de délégué aux énergies aux Services industriels. En plateau, Pierre Wahlen nous parle du chemin de la transition énergétique sur laquelle la ville s’est désormais engagée. Il revient aussi sur l’épisode qui agite le Conseil: l’expulsion d’Elise Buckle de la séance de lundi. 

🆕 EN ROUTE : Dans le cadre de ses visites annuelles dans les districts du Canton, le Conseil d’État était ce mercredi à Rolle pour (re)découvrir la région, ses lieux emblématiques et ses entreprises. Au micro d’Alexandre Caporal, Christelle Luisier-Brodard revient sur l’incident au Conseil communal de lundi soir et donne ses explications. 

🆕 ACTU : Quel sera l’avenir financier de la commune de Coppet ? Le 15 mai, les Copétans devront se prononcer dans les urnes sur la hausse du taux d’imposition. En plateau, Laurence Bory et Eric Charlot-Valdieu de L’Entente Communale de Coppet défendent le “pour”. Le comité référendaire a quant à lui décliné notre invitation à débattre. 

🆕 ACTU : À Bassins, la Municipalité et le comité partisan pour la hausse d’impôts ont proposé, mardi soir, une séance d’information à la population. Malgré le refus du comité référendaire d’y participer, deux de ses membres étaient présents pour poser leurs questions en tant que citoyens. Les Bachenards ont-ils fait leur choix ? 

⚽️ SPORT : Le 23 avril dernier en déplacement à Bellinzone, certains joueurs du FC stade nyonnais ont été victimes d’insultes racistes venant de supporters adverses. Dimanche, les Stadistes et Virage Sud ont affirmé leur soutien aux Nyonnais par une minute d’applaudissements et des fumigènes jaunes et noirs lors du match à domicile face à Young Boys 2. Bruno Eduardo Maria des Stadistes et Capo de Virage Sud sont avec nous en plateau. 

🎭 CULTURE : Deux spectacles en une soirée, deux duos d’hommes, deux chorégraphies, deux mondes. L’un revisite la danse traditionnelle hongroise, l’autre voyage parmi les genres musicaux à vive allure. Rencontre avec Gabor Varga, créateur de “Créature”, à voir les 5 et 6 mai à l’Usine à Gaz. 

Article précédent

Bassins doit se prononcer sur la hausse d’impôts

Article suivant

Le “souper couilles” est de retour à Crassier